Catégories
Champignons

Scléroderme commun, Scléroderme vulgaire, Scléroderme orangé

Description :
Le Scléroderme vulgaire présente un réceptacle globuleux, un peu aplati, rattaché au sol par un ensemble de filaments mycéliens fasciculés.

Son enveloppe, ou péridium, épaisse, dure, élastique, colorée en jaune ochracé ou jaune orangé, est ornée de larges verrues aplaties ; à maturité, elle se déchire irrégulièrement au sommet.
L’intérieur est garni par la masse fertile ou gléba, blanche puis noir violacé, marbrée de veines pâles, qui se résout peu à peu en une masse de spores verdâtres ; la gléba dégage une odeur vireuse peu agréable.

Habitat :
Commun en été et en automne, le Sléroderme vulgaire croît dans les bois, mais aussi dans les bruyères, les endroits stériles, surtout en terrain silicieux.

Intérêt :
En quantité importante, les slérodermes sont toxiques, provoquant des troubles digestifs sérieux. Néanmoins, pris en petites quantité, ils restent inoffensifs.
La gléba immature est parfois même utilisée frauduleusement en charcuterie à la place des truffes. Un examen microscopique des spores permet de révéler la supercherie.

Termels :
Automne 2006
Ces différentes photos de différents exemplaires ont été prisent sur la troisième terrasse.

Par simon

Simon Citron, le Roi des Champignons
Chirurgien Dentiste Implantologiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *