Fistuline hépatique (langue de boeuf) (**)

Description :
Jeune, la Fistuline se présente comme un tubercule arrondi. En grandissant, elle développe un chapeau ayant l’aspect d’une langue, sa forme, son aspect gélatineux, sa couleur rouge et sa cuticule couverte de petites papilles, sont en effet évocateurs.
La face inférieure est tapissée de tubes étroits, cylindriques, simplement accolés, mais non soudés entre eux (ce dernier point distingue la fistuline des polypores) ; jaunâtre dans la jeunesse, ils se teintent de rouge dans l’âge tout comme les pores, petits et ronds, auquels ils aboutissent.
Le pied, latéral, brun-rouge est également recouvert de papilles.
La chair, de consistance tendre mais spongieuse, se teinte de rouge carné et libère un suc aboudant, également rougeâtre.

Habitat :
La langue de boeuf parasite les blessures de chêne et de châtaigniers, provoquant une pourriture brune.

Intérêt :
Excellent comestible à l’état jeune, la langue de boeuf offre une chair relativement tendre, à saveur salée, un peu acidulée. On peut la consommer crue.

Termels :
Octobre 2006
Fistuline observée à trente mètres dans la forêt sur le côté gauche. Sans doute sur une blessures infligée par Monsieur Souriau à un malheureux chêne.
Une autre trilobée se trouvaient cette fois vers l’entrée et la droite du bois.

Auteur : simon

Simon Citron, le Roi des Champignons Chirurgien Dentiste Implantologiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *