Mésange bleue

Généralités :
La Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) est un passereau de la famille des paridés.

Plus petite que la Mésange charbonnière (11,5 cm pour un poids de 9 à 12 g), elle se caractérise par sa calotte, son dos, ses ailes et le dessus de sa queue bleus, ses joues et son front blancs, un bandeau noir sur les yeux sa poitrine et son ventre jaunes, ce dernier est parfois marqué d’une très fine ligne noire.

Les sexes sont presque indiscernables dans la nature, la femelle étant seulement un peu plus terne que le mâle.

Dans toute l’Europe à l’exception du nord de la Scandinavie. Elle est sédentaire et occupe presque tous les habitats : bois de feuillus, haies, parcs, jardins… Elle vit jusqu’à 1200 mètres en montagne.

Commune, toujours très active et familière. C’est une visiteuse habituelle des mangeoires en hiver.

On dit que la mésange zinzinule ou zinzibule, son cri devient strident à l’approche d’un danger, elle avertit ainsi ses proches ou cherche à intimider ses adversaires.

Elle se nourrit essentiellement d’insectes et de larves en été, de graines, de baies ou de bourgeons le reste de l’année.

Deux couvées de 6 à 12 œufs par an (avril-mai puis juin-juillet). Ces œufs sont blancs tachés de roux. Le nid est construit dans une cavité à orifice étroit : trou d’arbre ou dans un mur, nichoir ou boîte à lettres. Les œufs sont couvés par la femelle de 12 à 14 jours. Les oisillons séjournent 18 jours au nid et s’émancipent environ 4 semaines après.

Termels :
Avril 2007
Ce joli petit nid se trouvait dans les lauriers palme à l’entrée à gauche, juste à hauteur d’homme pour une parfaite observation. (5 photos)
Juin 2007
Une petite mésange bleue se trouvait seule perdue dans le parterre en cours de réalisation à l’entrée et à gauche. (3 photos)