Crapaud commun (Bufo bufo)

Généralités :
Le mot crapaud est un terme familier qui est donné à différentes espèces animales de la famille des amphibiens anoures – des animaux dits à sang froid (poïkilothermes) – notamment au genre bufo. La femelle est appelée crapaude, mot forgé par Voltaire et les juvéniles sont têtard puis crapelet. Les crapauds coassent, sifflent ou flûtent.

On distingue souvent les crapauds des grenouilles (nom donné à d’autres espèces d’anoures) au fait que les crapauds ont en général une peau plus rugueuse, ne sautent pas aussi bien et passent moins de temps dans le milieu aquatique que les grenouilles, mais surtout à leur aspect jugé repoussant, leurs cris peu mélodieux aux oreilles humaines, etc…
Les batraciens désignés par ce terme étaient autrefois associés à la sorcellerie. Ce terme a toujours un sens péjoratif et le mot peut être utilisé comme une insulte.

Le Crapaud commun (Bufo bufo Linnaeus, 1758) est une espèce d’amphibien classé parmi les anoures. C’est l’espèce de crapaud la plus répandue en Europe.

Apparence :
Le Crapaud commun est court sur patte et trapu. Sa peau est recouverte de bosses (appelées pustules) ressemblant à des verrues – mais qui n’en sont pas. Il s’agit en réalité de glandes sécrétant pour certaines un mucus lui permettant de ne pas se dessécher et de préserver ainsi l’humidité et l’élasticité de sa peau. D’autres glandes sécrètent un poison servant de défense contre les ennemis potentiels. Ce poison n’est dangereux que pour les carnassiers qui veulent le mordre.

Sa taille est de 8 à 9 cm pour les mâles, et de 10 à 12 cm voire plus pour les femelles.

Alimentation :
Le crapaud se nourrit principalement d’insectes divers et de petit animaux (limaces, vers de terre, chenilles, cloportes, mille-pattes, petits coléoptères etc…) qu’il attrape avec sa langue collante. Le crapaud mastique sa proie en l’écrasant avec le palais; ainsi quand il mange ses yeux se ferment et rentrent dans sa tête.

Habitat :
Le crapaud vit à peu près partout en plaine notamment dans les milieux humides. Il vit sur terre et ne rejoint l’eau uniquement pendant la brève période de reproduction. Bon marcheur, on peut le rencontrer très loin des plans d’eau.

Reproduction :
Au début du printemps dans les pays tempérés, les crapauds se regroupent par dizaines voire par centaines autour d’un étang pour s’accoupler et pondre leur œufs qui deviendront tétards et se transformeront en petits crapauds en quelques semaines : des poumons vont prendre le relais des branchies. Lors de la phase d’accouplement, les mâles cherchent une partenaire pour fertiliser les œufs de celle-ci. Il n’est pas rare de voir plusieurs mâles s’agripper autour de la même femelle. Leur instinct de reproduction les mène à s’accrocher à tout ce qui bouge (grenouilles, poissons, pied agité au bord de l’eau) et à ne lâcher prise parfois que plusieurs jours après.

Les crapauds ne s’accouplent pas ventre à ventre. Pendant les ardeurs du rut, le mâle, généralement plus petit que la femelle, la harcèle parfois avec maladresse avant de se hisser pour de bon sur son dos.

Hivernation :
Suivant les régions, il hiverne d’octobre à mars dans une cavité à l’abri du gel (tunnel d’animal, cave, tas de bois).

Particularités :
L’œil cuivré, caractéristique de l’espèce Bufo bufo (crapaud commun), peut voir très bien la nuit grâce à sa pupille horizontale très extensible. Quant à la peau toujours humide garnie de tubérosités venimeuses, elle n’est dangereuse que pour les carnassiers qui veulent mordre les crapauds.
En présence d’un ennemi naturel tel qu’une couleuvre, le crapaud commun se dresse sur ses pattes et se gonfle pour paraître plus gros et décourager le prédateur. D’autre part, il possède 2 glandes à l’arrière de la tête produisant du poison.

Écologie :
Les crapauds communs nous débarrassent des insectes dans nos champs (sans pesticides).

Termels :
Juillet 2006
Ce gros crapaud se trouvait dans le parterre de zinias au bout de la piscine.

Auteur : simon

Simon Citron, le Roi des Champignons Chirurgien Dentiste Implantologiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *