Collybie à chapeau rayé

Description :
Le chapeau de la Collybie à chapeau rayé mesure de 7 à 13 cm de diamètre. Convexe puis s’aplatissant rapidement, il présente une marge fine, lisse et excédente, droite et un peu fissile. Le chapeau, mamelonné, il présente une cuticule typiquement rayée, fibro-vergetée ou crevassée radialement de brunâtre sur fond grisâtre pâle.

Les lames sont adnées ou émarginées, très larges et subespacées, sont de couleur blanche à blanchâtre parfois bordées de gris.
Le pied, long (6 à 12 cm de hauteur) et mince, fibrilleux cartilagineux et creux, de couleur crème blanchâtre devient gris brunâtre par les stries longitudinales qui le recouvrent en vieillisssant.
Cette espèce possède des [rhizomorphes](spip.php?article114 « rhizomorphes ») (réseaux de filaments mycéliens) pouvant atteindre un mètre de longueur. Cet élément reste crucial à observer pour sa détermination.

La chair est de couleur blanche et de consistance fibreuse, elle dégage une odeur très faiblement humique, la saveur est un peu amère.

Habitat :
On trouve ce champignon à partir de la fin du printemps et ce jusqu’à la fin de l’automne principalement dans les bois de feuillus, sur souches de chênes, troncs d’arbres et au voisinage de ceux-ci sur sol relativement saturé de débris ligneux.

Intérêt :
L’amertume de la chair et sa consistance coriace le classe dans les champignons non comestible.

Confusions :
Il est à l’état juvénile, possible de la confondre avec l’Inocybe maculé qui est un champignon toxique. Il est à noter par ailleurs que des désagréments gastriques ont été signalés après son ingestion.

Termels :
Aout 2007
Quelques Collybies à chapeau rayé se trouvaient vers le fond et la gauche de la forêt derrière la cabane des Iwoks.

Auteur : simon

Simon Citron, le Roi des Champignons Chirurgien Dentiste Implantologiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *